Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Six poids lourds du whisky canadien

Six poids lourds du whisky canadien

Vous avez entendu dire que le whisky canadien est léger, et c'est peut-être vrai pour les embouteillages au sous-sol. Cependant, voici six Canadiens robustes, dont la plupart sont des nouveautés qui brisent le moule. Dépensez juste un peu plus d'argent et vous obtenez beaucoup plus de whisky.

Baril Crown Royal sélectionné à la main

Ce Crown Royal à baril unique à haute épreuve est mis en bouteille un baril à la fois pour les détaillants américains individuels. Distillé dans un véritable alambic à café et élevé en fûts de chêne blanc neufs, Hand Selected Barrel est unique en son genre. Alors que certaines bouteilles s'égarent sur le territoire du bourbon, d'autres ont le même goût que le seigle américain classique. Surveillez les épices à cuire, le poivre, la vanille, les fruits noirs, les fleurs parfumées et le caramel au beurre succulent.

Lot foncé de première qualité de l'Alberta

Prenez du whisky distillé en pot de 12 ans et du whisky distillé en colonne de 6 ans, tous deux fabriqués à partir de grains de seigle à 100 % et mûris dans des fûts de bourbon neufs et déjà utilisés. C'est déjà une recette pour une saveur massive. Ajoutez maintenant 8 % de bourbon Old Grandad et 1 % de sherry Oloroso. Le résultat? Une extraordinaire symphonie de seigle avec une sensation en bouche soyeuse et un fruité délicat. Des caramels, des vanilles, des cornichons sucrés, des herbes du jardin, des fleurs, du gingembre et de la peau d'orange complètent le tout.

Seigle tige et baril

Malgré l'obsession du monde du whisky pour l'âge, certains jeunes whiskies de seigle sont sensationnels. Stalk and Barrel est surtout connu pour son whisky single malt, mais la gamme comprend désormais également des single barrel tout seigle. Ces seigles de 3 ans sont embouteillés à la fois à 92 et à la force du fût pour ceux qui veulent plus de punch. Recherchez des notes aiguës brillantes, de la poussière de grain, des fruits et des fleurs et une audacieuse et jeune dose de seigle épicé.

Réserve Forty Creek Double Barrel

Avant de vendre à Campari, Forty Creek a créé un whisky spécial avec le profil canadien classique multiplié par 2. Il a été si bien reçu qu'il a rejoint définitivement la gamme Forty Creek. Le whisky mélangé à pleine maturité est remis en fûts dans de nouveaux fûts de bourbon, créant une texture lisse et beurrée. La crème au caramel doux et soyeux à la vanille et aux épices piquantes se termine par une peau d'agrumes nettoyante.

Wiser's Hopped

Quiconque pense que les petits distillateurs ont le droit d'innover n'a pas rencontré le Dr Don Livermore. Il fabrique des centaines de whiskies expérimentaux chaque année dans la plus grande distillerie de whisky d'Amérique du Nord, puis embouteille uniquement les meilleurs. Le malt au chocolat et le houblon Bravo apportent des saveurs complexes de malt, fruité et floral au style maison de Wiser, sans cette amertume houblonnée. Ajoutez des épices brûlantes, des fruits du verger mûrs et une longue finale juteuse et c'est la définition même d'un whisky bien conçu.

SiffletPig 10 ans

Les étiquettes arrière de WhistlePig disaient « Importé du Canada ». Ensuite, un inspecteur du gouvernement a décidé que lorsque le whisky a été remis en fût dans le Vermont, il est devenu un ingrédient, et donc un produit du Vermont. Il a depuis changé d'avis et la déclaration du Canada est fièrement revenue. Cet énorme whisky 100 pour cent de seigle regorge de magnifiques fruits sombres, de groseilles à maquereau acidulées dans un caramel à la vanille crémeux, d'épices de seigle, de piments et de notes de chocolat au lait.


Recette de whisky de malt tout grain

Le whisky de malt est le style de whisky dans lequel tombe le scotch whisky. Fondamentalement, le scotch est un whisky de malt tout grain composé entièrement de malt d'orge à 2 rangs et d'eau. Le whisky écossais est simplement du whisky de malt fabriqué en Écosse. Le whisky écossais a généralement d'autres éléments qui contribuent à sa saveur, tels que la saveur fumée et tourbée qui provient du malt d'orge qui a été cuit au feu de tourbe et de l'eau d'une source naturelle qui contient des caractéristiques de tourbe et de bruyère qui sont conférées par le sol qu'il coule. de. Cependant, les scotchs des basses terres ont très peu de ces caractéristiques, tout comme les whiskies de malt provenant de régions du monde autres que l'Écosse, et ces whiskies de malt sont excellents en eux-mêmes.

Certains scientifiques affirment que l'eau utilisée pour la distillation a peu ou pas d'effet sur le goût. A mon avis, ces gens ne savent pas de quoi ils parlent. La plupart des distillateurs et des amateurs conviennent que l'eau fait une différence dans la saveur. La plupart des boissons alcoolisées vendues dans les magasins contiennent 40 % d'alcool. Cela signifie que 60% du liquide est de l'eau. Le choix de l'eau à utiliser est particulièrement important lorsque vous réduisez votre alcool à un pourcentage plus agréable au goût. Je recommanderais d'utiliser de l'eau en bouteille lorsqu'il s'agit de couper le moral. L'eau du robinet peut rendre votre whisky trouble. Cela n'affectera cependant pas le goût de votre whisky. Vous voudrez peut-être d'abord tester l'eau sur un petit verre avant de l'ajouter à l'ensemble de votre lot.

Contrairement à la purée de maïs ou de seigle, la purée de malt n'est pas fermentée avec le grain encore dans la purée. Le grain dans une purée de malt est filtré et rincé avant la fermentation, de la même manière que la bière est fabriquée.

La purée de malt est faite simplement avec une bière tout grain, sauf qu'il n'y a pas de houblon et pas d'ébullition à la bouilloire. Cependant, comme il n'y a pas d'ébullition à la bouilloire, le barbotage, un processus généralement utilisé lors de la fabrication de la bière (cela se fait en filtrant et en rinçant le grain dans de l'eau chaude), risque de trop diluer la purée, donc le rinçage du grain doit être manipulé avec soin. Une précaution serait de limiter la quantité totale d'eau de brassage utilisée dans l'ensemble du cycle de brassage.

Ce qui suit est une méthode de purée d'infusion unique pour faire une purée de malt tout grain.

Une considération lorsqu'il s'agit de faire une purée de whisky de malt est qu'une purée de whisky a généralement un SG d'origine compris entre 1,06 et 1,07. C'est un peu difficile à réaliser avec une purée d'infusion directe sans ébullition, donc cette recette est formulée pour donner un SG de 1,06 ou un peu plus, basé sur une efficacité d'extrait de purée modeste d'environ 72%.

L'efficacité de l'extrait de moût est une mesure de la façon dont l'opération de brassage extrait les glucides du grain et les rend au substrat fini pour la fermentation. Idéalement, une opération de brassage extrairait 100 % des glucides du grain, mais diverses inefficacités du processus, telles que le rinçage du grain, font que certains d'entre eux restent dans le drêche.

Les opérations à domicile ont tendance à ne pas être aussi efficaces que les opérations commerciales, de sorte que l'efficacité d'extraction de purée modeste supposée pour cette recette est de 72 %.

Ingrédients du whisky de grain :

25L d'eau du robinet
2 cuillères à café de gypse
1 litre de backset si vous l'avez. (mettez-le en retrait du liquide qui reste dans l'alambic après votre course de traçage de la bière)
14,5 lb de malt d'orge à 2 rangs concassé
1 paquet de levure de whisky

Étapes pour faire de la purée de whisky tout grain :

Préparez 25L d'eau de purée en mélangeant soigneusement 2 cuillères à café de gypse dans l'eau et en ajustant le pH à environ 6,0 avec de l'acide ou un backset.

Placez 17L d'eau de purée dans une grande casserole sur la cuisinière et allumez la cuisinière à puissance élevée. Couvrez la casserole et laissez l'eau chauffer jusqu'à la température de conversion de 160 F. Périodiquement, vous devrez bien mélanger l'eau et vérifier la température à mesure que l'eau se réchauffe jusqu'à ce que la température de frappe soit atteinte.

Lorsque l'eau est à la température de grève, éteignez le feu et incorporez les 14,5 livres de malt d'orge. La température devrait se stabiliser à environ 150 F ou plus. Remuer la purée pendant environ 5 minutes.

Couvrez le pot de purée et laissez-le pendant 90 minutes pour que les amidons se transforment en sucre. Il est utile de remuer la purée toutes les 15 minutes environ pendant ce repos de conversion. La température commencera autour de 150 F et chutera à environ 140 F au cours des 90 minutes. C'est à peu près juste, la température de conversion idéale est d'environ 145 F, ce qui est à peu près à mi-chemin entre les températures de début et de fin.

Vers la fin du repos de conversion, placez 4L d'eau de purée dans la plus petite casserole et faites-la chauffer presque jusqu'à ébullition. Il sera utilisé peu de temps après la fin de la conversion.

Ensuite, la purée doit être filtrée dans un fermenteur à l'aide d'une passoire ou d'un sac filtrant. Après cela, remettez tous les grains de la passoire du sac filtrant dans le pot de purée et ajoutez les 4 litres d'eau chaude du plus petit pot. Mélangez soigneusement les grains dans l'eau chaude et filtrez-les à nouveau dans le fermenteur. Remettez à nouveau le grain dans le pot de purée et répétez ce processus de rinçage une fois de plus avec un autre 4L d'eau de purée presque bouillante.

Une fois que le grain a été filtré et rincé dans le fermenteur, la purée doit être refroidie à une température de lancement de levure qui est d'environ 75 degrés F.

Vous voudrez éviter d'utiliser plus de 25L et de l'eau. Plus vous utilisez d'eau, plus le SG sera bas. Vous ne voulez pas que votre SG soit inférieur à 1,060.

À partir de ce moment, le moût peut être fermenté et distillé de la manière habituelle. Comme le moût a déjà été filtré, il ne nécessitera pas de filtrage après la fermentation, mais il doit être soigneusement siphonné de son sédiment de levure avant d'être transféré dans l'alambic.


Recette de whisky de malt tout grain

Le whisky de malt est le style de whisky dans lequel tombe le scotch whisky. Fondamentalement, le scotch est un whisky de malt tout grain composé entièrement de malt d'orge à 2 rangs et d'eau. Le whisky écossais est simplement du whisky de malt fabriqué en Écosse. Le whisky écossais a généralement d'autres éléments qui contribuent à sa saveur, tels que la saveur fumée et tourbée qui provient du malt d'orge qui a été cuit au feu de tourbe et de l'eau d'une source naturelle qui contient des caractéristiques de tourbe et de bruyère qui sont conférées par le sol qu'il coule. de. Cependant, les scotchs des basses terres ont très peu de ces caractéristiques, tout comme les whiskies de malt provenant de régions du monde autres que l'Écosse, et ces whiskies de malt sont excellents en eux-mêmes.

Certains scientifiques affirment que l'eau utilisée pour la distillation a peu ou pas d'effet sur le goût. A mon avis, ces gens ne savent pas de quoi ils parlent. La plupart des distillateurs et des amateurs conviennent que l'eau fait une différence dans la saveur. La plupart des boissons alcoolisées vendues dans les magasins contiennent 40 % d'alcool. Cela signifie que 60% du liquide est de l'eau. Le choix de l'eau à utiliser est particulièrement important lorsque vous réduisez votre alcool à un pourcentage plus agréable au goût. Je recommanderais d'utiliser de l'eau en bouteille lorsqu'il s'agit de couper le moral. L'eau du robinet peut rendre votre whisky trouble. Cela n'affectera cependant pas le goût de votre whisky. Vous voudrez peut-être d'abord tester l'eau sur un petit verre avant de l'ajouter à l'ensemble de votre lot.

Contrairement à la purée de maïs ou de seigle, la purée de malt n'est pas fermentée avec le grain encore dans la purée. Le grain dans une purée de malt est filtré et rincé avant la fermentation, de la même manière que la bière est fabriquée.

La purée de malt est faite simplement avec une bière tout grain, sauf qu'il n'y a pas de houblon et pas d'ébullition à la bouilloire. Cependant, comme il n'y a pas d'ébullition à la bouilloire, le barbotage, un processus généralement utilisé lors de la fabrication de la bière (cela se fait en filtrant et en rinçant le grain dans de l'eau chaude), risque de trop diluer la purée, donc le rinçage du grain doit être manipulé avec soin. Une précaution serait de limiter la quantité totale d'eau de brassage utilisée dans l'ensemble du cycle de brassage.

Ce qui suit est une méthode de purée d'infusion unique pour faire une purée de malt tout grain.

Une considération lorsqu'il s'agit de faire une purée de whisky de malt est qu'une purée de whisky a généralement un SG d'origine compris entre 1,06 et 1,07. C'est un peu difficile à réaliser avec une purée d'infusion directe sans ébullition, donc cette recette est formulée pour donner un SG de 1,06 ou un peu plus, basé sur une efficacité d'extrait de purée modeste d'environ 72%.

L'efficacité de l'extrait de moût est une mesure de la façon dont l'opération de brassage extrait les glucides du grain et les rend au substrat fini pour la fermentation. Idéalement, une opération de brassage extrairait 100 % des glucides du grain, mais diverses inefficacités du processus, telles que le rinçage du grain, font que certains d'entre eux restent dans le drêche.

Les opérations à domicile ont tendance à ne pas être aussi efficaces que les opérations commerciales, de sorte que l'efficacité modeste de l'extraction de la purée supposée pour cette recette est de 72 %.

Ingrédients du whisky de grain :

25L d'eau du robinet
2 cuillères à café de gypse
1 litre de backset si vous l'avez. (mettez-le en retrait du liquide qui reste dans l'alambic après votre course de traçage de la bière)
14,5 lb de malt d'orge à 2 rangs concassé
1 paquet de levure de whisky

Étapes pour faire de la purée de whisky tout grain :

Préparez 25L d'eau de purée en mélangeant soigneusement 2 cuillères à café de gypse dans l'eau et en ajustant le pH à environ 6,0 avec de l'acide ou un backset.

Placez 17L d'eau de purée dans une grande casserole sur la cuisinière et allumez la cuisinière à puissance élevée. Couvrez la casserole et laissez l'eau chauffer jusqu'à la température de conversion de 160 F. Périodiquement, vous devrez bien mélanger l'eau et vérifier la température à mesure que l'eau se réchauffe jusqu'à ce que la température de frappe soit atteinte.

Lorsque l'eau est à la température de grève, éteignez le feu et incorporez les 14,5 livres de malt d'orge. La température devrait se stabiliser à environ 150 F ou plus. Remuer la purée pendant environ 5 minutes.

Couvrez le pot de purée et laissez-le pendant 90 minutes pour que les amidons se transforment en sucre. Il est utile de remuer la purée toutes les 15 minutes environ pendant ce repos de conversion. La température commencera autour de 150 F et chutera à environ 140 F au cours des 90 minutes. C'est à peu près juste, la température de conversion idéale est d'environ 145 F, ce qui est à peu près à mi-chemin entre les températures de début et de fin.

Vers la fin du repos de conversion, placez 4L d'eau de purée dans la plus petite casserole et faites-la chauffer presque jusqu'à ébullition. Il sera utilisé peu de temps après la fin de la conversion.

Ensuite, la purée doit être filtrée dans un fermenteur à l'aide d'une passoire ou d'un sac filtrant. Après cela, remettez tous les grains de la passoire du sac filtrant dans le pot de purée et ajoutez les 4 litres d'eau chaude du plus petit pot. Mélangez soigneusement les grains dans l'eau chaude et filtrez-les à nouveau dans le fermenteur. Remettez à nouveau le grain dans le pot de purée et répétez ce processus de rinçage une fois de plus avec un autre 4L d'eau de purée presque bouillante.

Une fois que le grain a été filtré et rincé dans le fermenteur, la purée doit être refroidie à une température de lancement de levure qui est d'environ 75 degrés F.

Vous voudrez éviter d'utiliser plus de 25L et de l'eau. Plus vous utilisez d'eau, plus le SG sera bas. Vous ne voulez pas que votre SG soit inférieur à 1,060.

À partir de ce moment, le moût peut être fermenté et distillé de la manière habituelle. Comme le moût a déjà été filtré, il ne nécessitera pas de filtrage après la fermentation, mais il doit être soigneusement siphonné de son sédiment de levure avant d'être transféré dans l'alambic.


Recette de whisky de malt tout grain

Le whisky de malt est le style de whisky dans lequel tombe le scotch whisky. Fondamentalement, le scotch est un whisky de malt tout grain composé entièrement de malt d'orge à 2 rangs et d'eau. Le whisky écossais est simplement du whisky de malt fabriqué en Écosse. Le whisky écossais a généralement d'autres éléments qui contribuent à sa saveur, tels que la saveur fumée et tourbée qui provient du malt d'orge qui a été cuit au feu de tourbe et de l'eau d'une source naturelle qui contient des caractéristiques de tourbe et de bruyère qui sont conférées par le sol qu'il coule. de. Cependant, les scotchs des basses terres ont très peu de ces caractéristiques, tout comme les whiskies de malt provenant de régions du monde autres que l'Écosse, et ces whiskies de malt sont excellents en eux-mêmes.

Certains scientifiques affirment que l'eau utilisée pour la distillation a peu ou pas d'effet sur le goût. A mon avis, ces gens ne savent pas de quoi ils parlent. La plupart des distillateurs et des amateurs conviennent que l'eau fait une différence dans la saveur. La plupart des boissons alcoolisées vendues dans les magasins contiennent 40 % d'alcool. Cela signifie que 60% du liquide est de l'eau. Le choix de l'eau à utiliser est particulièrement important lorsque vous réduisez votre alcool à un pourcentage plus agréable au goût. Je recommanderais d'utiliser de l'eau en bouteille lorsqu'il s'agit de couper le moral. L'eau du robinet peut rendre votre whisky trouble. Cela n'affectera cependant pas le goût de votre whisky. Vous voudrez peut-être d'abord tester l'eau sur un petit verre avant de l'ajouter à l'ensemble de votre lot.

Contrairement à la purée de maïs ou de seigle, la purée de malt n'est pas fermentée avec le grain encore dans la purée. Le grain dans une purée de malt est filtré et rincé avant la fermentation, de la même manière que la bière est fabriquée.

La purée de malt est faite simplement avec une bière tout grain, sauf qu'il n'y a pas de houblon et pas d'ébullition à la bouilloire. Cependant, comme il n'y a pas d'ébullition à la bouilloire, le barbotage, un processus généralement utilisé lors de la fabrication de la bière (cela se fait en filtrant et en rinçant le grain dans de l'eau chaude), risque de trop diluer la purée, donc le rinçage du grain doit être manipulé avec soin. Une précaution serait de limiter la quantité totale d'eau de brassage utilisée dans l'ensemble du cycle de brassage.

Ce qui suit est une méthode de purée d'infusion unique pour faire une purée de malt tout grain.

Une considération lorsqu'il s'agit de faire une purée de whisky de malt est qu'une purée de whisky a généralement un SG d'origine compris entre 1,06 et 1,07. C'est un peu difficile à réaliser avec une purée d'infusion directe sans ébullition, donc cette recette est formulée pour donner un SG de 1,06 ou un peu plus, basé sur une efficacité d'extrait de purée modeste d'environ 72%.

L'efficacité de l'extrait de moût est une mesure de la façon dont l'opération de brassage extrait les glucides du grain et les rend au substrat fini pour la fermentation. Idéalement, une opération de brassage extrairait 100 % des glucides du grain, mais diverses inefficacités dans le processus, telles que le rinçage du grain, font que certains d'entre eux restent dans le drêche.

Les opérations à domicile ont tendance à ne pas être aussi efficaces que les opérations commerciales, de sorte que l'efficacité modeste de l'extraction de la purée supposée pour cette recette est de 72 %.

Ingrédients du whisky de grain :

25L d'eau du robinet
2 cuillères à café de gypse
1 litre de backset si vous l'avez. (mettez-le en retrait du liquide qui reste dans l'alambic après votre course de traçage de la bière)
14,5 lb de malt d'orge à 2 rangs concassé
1 paquet de levure de whisky

Étapes pour faire de la purée de whisky tout grain :

Préparez 25L d'eau de purée en mélangeant soigneusement 2 cuillères à café de gypse dans l'eau et en ajustant le pH à environ 6,0 avec de l'acide ou un backset.

Placez 17L d'eau de purée dans une grande casserole sur la cuisinière et allumez la cuisinière à puissance élevée. Couvrez la casserole et laissez l'eau chauffer jusqu'à la température de conversion de 160 F. Périodiquement, vous devrez bien mélanger l'eau et vérifier la température à mesure que l'eau se réchauffe jusqu'à ce que la température de frappe soit atteinte.

Lorsque l'eau est à la température de grève, éteignez le feu et incorporez les 14,5 livres de malt d'orge. La température devrait se stabiliser à environ 150 F ou plus. Remuer la purée pendant environ 5 minutes.

Couvrez le pot de purée et laissez-le pendant 90 minutes pour que les amidons se transforment en sucre. Il est utile de remuer la purée toutes les 15 minutes environ pendant ce repos de conversion. La température commencera autour de 150 F et chutera à environ 140 F au cours des 90 minutes. C'est à peu près juste, la température de conversion idéale est d'environ 145 F, ce qui est à peu près à mi-chemin entre les températures de début et de fin.

Vers la fin du repos de conversion, placez 4L d'eau de purée dans la plus petite casserole et faites-la chauffer presque jusqu'à ébullition. Il sera utilisé peu de temps après la fin de la conversion.

Ensuite, la purée doit être filtrée dans un fermenteur à l'aide d'une passoire ou d'un sac filtrant. Après cela, remettez tous les grains de la passoire du sac filtrant dans le pot de purée et ajoutez les 4 litres d'eau chaude du plus petit pot. Mélangez soigneusement les grains dans l'eau chaude et filtrez-les à nouveau dans le fermenteur. Remettez à nouveau le grain dans le pot de purée et répétez ce processus de rinçage une fois de plus avec un autre 4L d'eau de purée presque bouillante.

Une fois que le grain a été filtré et rincé dans le fermenteur, la purée doit être refroidie à une température de lancement de levure qui est d'environ 75 degrés F.

Vous voudrez éviter d'utiliser plus de 25L et de l'eau. Plus vous utilisez d'eau, plus le SG sera bas. Vous ne voulez pas que votre SG soit inférieur à 1,060.

À partir de ce moment, le moût peut être fermenté et distillé de la manière habituelle. Comme le moût a déjà été filtré, il ne nécessitera pas de filtrage après la fermentation, mais il doit être soigneusement siphonné de son sédiment de levure avant d'être transféré dans l'alambic.


Recette de whisky de malt tout grain

Le whisky de malt est le style de whisky dans lequel tombe le scotch whisky. Fondamentalement, le scotch est un whisky de malt tout grain composé entièrement de malt d'orge à 2 rangs et d'eau. Le whisky écossais est simplement du whisky de malt fabriqué en Écosse. Le whisky écossais a généralement d'autres éléments qui contribuent à sa saveur, tels que la saveur fumée et tourbée qui provient du malt d'orge qui a été cuit au feu de tourbe et de l'eau d'une source naturelle qui contient des caractéristiques de tourbe et de bruyère qui sont conférées par le sol qu'il coule. de. Cependant, les scotchs des basses terres ont très peu de ces caractéristiques, tout comme les whiskies de malt provenant de régions du monde autres que l'Écosse, et ces whiskies de malt sont excellents en eux-mêmes.

Certains scientifiques affirment que l'eau utilisée pour la distillation a peu ou pas d'effet sur le goût. A mon avis, ces gens ne savent pas de quoi ils parlent. La plupart des distillateurs et des amateurs conviennent que l'eau fait une différence dans la saveur. La plupart des boissons alcoolisées vendues dans les magasins contiennent 40 % d'alcool. Cela signifie que 60% du liquide est de l'eau. Le choix de l'eau à utiliser est particulièrement important lorsque vous réduisez votre alcool à un pourcentage plus agréable au goût. Je recommanderais d'utiliser de l'eau en bouteille lorsqu'il s'agit de couper le moral. L'eau du robinet peut rendre votre whisky trouble. Cela n'affectera cependant pas le goût de votre whisky. Vous voudrez peut-être d'abord tester l'eau sur un petit verre avant de l'ajouter à l'ensemble de votre lot.

Contrairement à la purée de maïs ou de seigle, la purée de malt n'est pas fermentée avec le grain encore dans la purée. Le grain dans une purée de malt est filtré et rincé avant la fermentation, de la même manière que la bière est fabriquée.

La purée de malt est faite simplement avec une bière tout grain, sauf qu'il n'y a pas de houblon et pas d'ébullition à la bouilloire. Cependant, comme il n'y a pas d'ébullition à la bouilloire, le barbotage, un processus généralement utilisé lors de la fabrication de la bière (cela se fait en filtrant et en rinçant le grain dans de l'eau chaude), risque de trop diluer la purée, donc le rinçage du grain doit être manipulé avec soin. Une précaution serait de limiter la quantité totale d'eau de brassage utilisée dans l'ensemble du cycle de brassage.

Ce qui suit est une méthode de purée d'infusion unique pour faire une purée de malt tout grain.

Une considération lorsqu'il s'agit de faire une purée de whisky de malt est qu'une purée de whisky a généralement un SG d'origine compris entre 1,06 et 1,07. C'est un peu difficile à réaliser avec une purée d'infusion directe sans ébullition, donc cette recette est formulée pour donner un SG de 1,06 ou un peu plus, basé sur une efficacité d'extrait de purée modeste d'environ 72%.

L'efficacité de l'extrait de moût est une mesure de la façon dont l'opération de brassage extrait les glucides du grain et les rend au substrat fini pour la fermentation. Idéalement, une opération de brassage extrairait 100 % des glucides du grain, mais diverses inefficacités dans le processus, telles que le rinçage du grain, font que certains d'entre eux restent dans le drêche.

Les opérations à domicile ont tendance à ne pas être aussi efficaces que les opérations commerciales, de sorte que l'efficacité d'extraction de purée modeste supposée pour cette recette est de 72 %.

Ingrédients du whisky de grain :

25L d'eau du robinet
2 cuillères à café de gypse
1 litre de backset si vous l'avez. (mettez-le en retrait du liquide qui reste dans l'alambic après votre course de traçage de la bière)
14,5 lb de malt d'orge à 2 rangs concassé
1 paquet de levure de whisky

Étapes pour faire de la purée de whisky tout grain :

Préparez 25L d'eau de purée en mélangeant soigneusement 2 cuillères à café de gypse dans l'eau et en ajustant le pH à environ 6,0 avec de l'acide ou un backset.

Placez 17L d'eau de purée dans une grande casserole sur la cuisinière et allumez la cuisinière à puissance élevée. Couvrez la casserole et laissez l'eau chauffer jusqu'à la température de conversion de 160 F. Périodiquement, vous devrez bien mélanger l'eau et vérifier la température à mesure que l'eau se réchauffe jusqu'à ce que la température de frappe soit atteinte.

Lorsque l'eau est à la température de grève, éteignez le feu et incorporez les 14,5 livres de malt d'orge. La température devrait se stabiliser à environ 150 F ou plus. Remuer la purée pendant environ 5 minutes.

Couvrez le pot de purée et laissez-le pendant 90 minutes pour que les amidons se transforment en sucre. Il est utile de remuer la purée toutes les 15 minutes environ pendant ce repos de conversion. La température commencera autour de 150 F et chutera à environ 140 F au cours des 90 minutes. C'est à peu près juste, la température de conversion idéale est d'environ 145 F, ce qui est à peu près à mi-chemin entre les températures de début et de fin.

Vers la fin du repos de conversion, placez 4L d'eau de purée dans la plus petite casserole et faites-la chauffer presque jusqu'à ébullition. Il sera utilisé peu de temps après la fin de la conversion.

Ensuite, la purée doit être filtrée dans un fermenteur à l'aide d'une passoire ou d'un sac filtrant. Après cela, remettez tous les grains de la passoire du sac filtrant dans le pot de purée et ajoutez les 4 litres d'eau chaude du plus petit pot. Mélangez soigneusement les grains dans l'eau chaude et filtrez-les à nouveau dans le fermenteur. Remettez à nouveau le grain dans le pot de purée et répétez ce processus de rinçage une fois de plus avec un autre 4L d'eau de purée presque bouillante.

Une fois que le grain a été filtré et rincé dans le fermenteur, la purée doit être refroidie à une température de lancement de levure qui est d'environ 75 degrés F.

Vous voudrez éviter d'utiliser plus de 25L et de l'eau. Plus vous utilisez d'eau, plus le SG sera bas. Vous ne voulez pas que votre SG soit inférieur à 1,060.

À partir de ce moment, le moût peut être fermenté et distillé de la manière habituelle. Comme le moût a déjà été filtré, il ne nécessitera pas de filtrage après la fermentation, mais il doit être soigneusement siphonné de son sédiment de levure avant d'être transféré dans l'alambic.


Recette de whisky de malt tout grain

Le whisky de malt est le style de whisky dans lequel tombe le scotch whisky. Fondamentalement, le scotch est un whisky de malt tout grain composé entièrement de malt d'orge à 2 rangs et d'eau. Le whisky écossais est simplement du whisky de malt fabriqué en Écosse. Le whisky écossais a généralement d'autres éléments qui contribuent à sa saveur, tels que la saveur fumée et tourbée qui provient du malt d'orge qui a été cuit au feu de tourbe et de l'eau d'une source naturelle qui contient des caractéristiques de tourbe et de bruyère qui sont conférées par le sol qu'il coule. de. Cependant, les scotchs des basses terres ont très peu de ces caractéristiques, tout comme les whiskies de malt provenant de régions du monde autres que l'Écosse, et ces whiskies de malt sont excellents en eux-mêmes.

Certains scientifiques affirment que l'eau utilisée pour la distillation a peu ou pas d'effet sur le goût. A mon avis, ces gens ne savent pas de quoi ils parlent. La plupart des distillateurs et des amateurs conviennent que l'eau fait une différence dans la saveur. La plupart des boissons alcoolisées vendues dans les magasins contiennent 40 % d'alcool. Cela signifie que 60% du liquide est de l'eau. Le choix de l'eau à utiliser est particulièrement important lorsque vous réduisez votre alcool à un pourcentage plus agréable au goût. Je recommanderais d'utiliser de l'eau en bouteille lorsqu'il s'agit de couper le moral. L'eau du robinet peut rendre votre whisky trouble. Cela n'affectera cependant pas le goût de votre whisky. Vous voudrez peut-être d'abord tester l'eau sur un petit verre avant de l'ajouter à l'ensemble de votre lot.

Contrairement à la purée de maïs ou de seigle, la purée de malt n'est pas fermentée avec le grain encore dans la purée. Le grain dans une purée de malt est filtré et rincé avant la fermentation, de la même manière que la bière est fabriquée.

La purée de malt est faite simplement avec une bière tout grain, sauf qu'il n'y a pas de houblon et pas d'ébullition à la bouilloire. Cependant, comme il n'y a pas d'ébullition à la bouilloire, le barbotage, un processus généralement utilisé lors de la fabrication de la bière (cela se fait en filtrant et en rinçant le grain dans de l'eau chaude), risque de trop diluer la purée, donc le rinçage du grain doit être manipulé avec soin. Une précaution serait de limiter la quantité totale d'eau de brassage utilisée dans l'ensemble du cycle de brassage.

Ce qui suit est une méthode de purée d'infusion unique pour faire une purée de malt tout grain.

Une considération lorsqu'il s'agit de faire une purée de whisky de malt est qu'une purée de whisky a généralement un SG d'origine compris entre 1,06 et 1,07. C'est un peu difficile à réaliser avec une purée d'infusion directe sans ébullition, donc cette recette est formulée pour donner un SG de 1,06 ou un peu plus, basé sur une efficacité d'extrait de purée modeste d'environ 72%.

L'efficacité de l'extrait de moût est une mesure de la façon dont l'opération de brassage extrait les glucides du grain et les rend au substrat fini pour la fermentation. Idéalement, une opération de brassage extrairait 100 % des glucides du grain, mais diverses inefficacités du processus, telles que le rinçage du grain, font que certains d'entre eux restent dans le drêche.

Les opérations à domicile ont tendance à ne pas être aussi efficaces que les opérations commerciales, de sorte que l'efficacité modeste de l'extraction de la purée supposée pour cette recette est de 72 %.

Ingrédients du whisky de grain :

25L d'eau du robinet
2 cuillères à café de gypse
1 litre de backset si vous l'avez. (mettez-le en retrait du liquide qui reste dans l'alambic après votre course de traçage de la bière)
14,5 lb de malt d'orge à 2 rangs concassé
1 paquet de levure de whisky

Étapes pour faire de la purée de whisky tout grain :

Préparez 25L d'eau de purée en mélangeant soigneusement 2 cuillères à café de gypse dans l'eau et en ajustant le pH à environ 6,0 avec de l'acide ou un backset.

Placez 17L d'eau de purée dans une grande casserole sur la cuisinière et allumez la cuisinière à puissance élevée. Couvrez la casserole et laissez l'eau chauffer jusqu'à la température de conversion de 160 F. Périodiquement, vous devrez bien mélanger l'eau et vérifier la température à mesure que l'eau se réchauffe jusqu'à ce que la température de frappe soit atteinte.

Lorsque l'eau est à la température de grève, éteignez le feu et incorporez les 14,5 livres de malt d'orge. La température devrait se stabiliser à environ 150 F ou plus. Remuer la purée pendant environ 5 minutes.

Couvrez le pot de purée et laissez-le pendant 90 minutes pour que les amidons se transforment en sucre. Il est utile de remuer la purée toutes les 15 minutes environ pendant ce repos de conversion. La température commencera autour de 150 F et chutera à environ 140 F au cours des 90 minutes. C'est à peu près juste, la température de conversion idéale est d'environ 145 F, ce qui est à peu près à mi-chemin entre les températures de début et de fin.

Vers la fin du repos de conversion, placez 4L d'eau de purée dans la plus petite casserole et faites-la chauffer presque jusqu'à ébullition. Il sera utilisé peu de temps après la fin de la conversion.

Ensuite, la purée doit être filtrée dans un fermenteur à l'aide d'une passoire ou d'un sac filtrant. Après cela, remettez tous les grains de la passoire du sac filtrant dans le pot de purée et ajoutez les 4 litres d'eau chaude du plus petit pot. Mélangez soigneusement les grains dans l'eau chaude et filtrez-les à nouveau dans le fermenteur. Return the grain to the mash pot again and repeat this rinsing process once more with another 4L of near boiling mash water.

Once the grain has been strained and rinsed into the fermenter, the mash should be chilled to yeast-pitching temperature which is around 75 degrees F.

You will want to avoid using more than 25L and water. The more water you use, the lower the SG will be. You do not want your SG to be below 1.060.

From this point on the mash can be fermented and distilled in the usual manner. Since the mash has already been strained it won’t require straining after fermentation, but it must be carefully siphoned off its yeast sediment before being transferred to the still.


All grain malt whiskey recipe

Malt whiskey is the whiskey style that scotch whiskey falls into. Basically, scotch is an all-grain malt whiskey made entirely of 2-row barley malt and water. Scotch whiskey is simply malt whiskey that is made in Scotland. Scotch whiskey generally has other elements contributing to its flavor, such as the smoky, peaty flavor that comes from barley malt that was kilned over a peat fire and water from a natural source that contains peat and heather characteristics that are imparted from the ground it flows from. However, Lowland scotches have very little of these characteristics, as do malt whiskies from parts of the world other than Scotland, and these malt whiskies are excellent in their own right.

Some scientists claim that the water used in on distilling has little to no effect on the taste. In my opinion these people have no idea what they are talking about. Most distillers and hobbyists alike agree that water does make a difference in flavor. Most of the liquor that is sold in stores is 40% alcohol. This means that 60% of the liquid is water. Choosing what water to use is especially important when you are cutting your spirits down to a more palatable percentage. I would recommend using bottled water when it comes to cutting your spirits. Some tap water can cause your whiskey to become cloudy. This however will not affect the taste of your whiskey. You may want to first test the water on a small glass before adding it to your entire batch.

Unlike corn or rye mash, malt mash is not fermented with the grain still in the mash. The grain in a malt mash is strained out and rinsed before fermentation, much the same way that beer is made.

Malt mash is made just lie an all-grain beer except there are no hops and no kettle boil. However, since there’s no kettle boil, sparging, a process usually employed when making beer (this is done by straining and rinsing the grain in hot water), runs the risk of over diluting the mash, so rinsing the grain must be handled carefully. One precaution would be to limit the over all amount of mash water that’s used in the entire mash cycle.

The following is a single infusion-mash method for making an all grain malt mash.

One consideration when it comes to making a malt whiskey mash is that a whiskey mash typically has an originating SG between 1.06 and 1.07. This is a little difficult to achieve with straight infusion mash with no kettle boil, so this recipe is formulated to yield a SG of 1.06 or a little higher, based of a modest mash extract efficiency of about 72%.

Mash extract efficiency is a measure of how well the brewing operation extracts the carbohydrates from the grain and renders them to the finished substrate for fermentation. Ideally, a brewing operation would extract 100% of the carbohydrates from the grain, but various inefficiencies in the process, such as rinsing the grain, result in some of them remaining in the spent grain.

Home operations tend to not be as efficient as commercial operations, so the modest mash-extract efficiency assumed for this recipe is 72%.

All grain whiskey ingredients:

25L tap water
2 tsp Gypsum
1 litter of backset if you have it. (backset it the liquid that is left in the still after your beer striping run)
14.5 lbs of crushed 2-row barley malt
1 package of whiskey yeast

Steps for making all grain whiskey mash:

Prepare 25L of mash water by thoroughly mixing 2-tsp of gypsum into the water and adjusting the pH to about 6.0 with acid or backset.

Place 17L of the mash water in a large pot on the stove, and turn the stove on high. Cover the pot, and let the water heat up to the conversion strike temperature of 160 F. Periodically, you will have to stir the water thoroughly and check the temperature as the water heats up until the strike temperature is reached.

When the water is at the strike temperature, turn off the heat, and stir in the 14.5 pounds of barley malt. The temperature should come to rest at about 150 F or higher. Stir the mash for about 5 minutes.

Cover the mash pot and leave it for 90 minutes for the starches to convert to sugar. It’s helpful to stir the mash every 15 minutes or so during this conversion rest. The temperature will start out around 150 F and will drop to about 140 F throughout the 90 minutes. This is just about right sing the ideal conversion temperature is about 145 F, which is about midway between starting and ending temperatures.

Toward the end of the conversion rest, place 4L of mash water in the smaller pot and heat it almost to boil. This will be used shortly after the conversion rest is complete.

Next the mash must be strained into a fermenter using a strainer of a straining bag. After this, return all the grain from the strainer of straining bag to the mash pot, and add the 4L of hot water from the smaller pot. Mix the grains thoroughly in the hot water, and strain it again into the fermenter. Return the grain to the mash pot again and repeat this rinsing process once more with another 4L of near boiling mash water.

Once the grain has been strained and rinsed into the fermenter, the mash should be chilled to yeast-pitching temperature which is around 75 degrees F.

You will want to avoid using more than 25L and water. The more water you use, the lower the SG will be. You do not want your SG to be below 1.060.

From this point on the mash can be fermented and distilled in the usual manner. Since the mash has already been strained it won’t require straining after fermentation, but it must be carefully siphoned off its yeast sediment before being transferred to the still.


All grain malt whiskey recipe

Malt whiskey is the whiskey style that scotch whiskey falls into. Basically, scotch is an all-grain malt whiskey made entirely of 2-row barley malt and water. Scotch whiskey is simply malt whiskey that is made in Scotland. Scotch whiskey generally has other elements contributing to its flavor, such as the smoky, peaty flavor that comes from barley malt that was kilned over a peat fire and water from a natural source that contains peat and heather characteristics that are imparted from the ground it flows from. However, Lowland scotches have very little of these characteristics, as do malt whiskies from parts of the world other than Scotland, and these malt whiskies are excellent in their own right.

Some scientists claim that the water used in on distilling has little to no effect on the taste. In my opinion these people have no idea what they are talking about. Most distillers and hobbyists alike agree that water does make a difference in flavor. Most of the liquor that is sold in stores is 40% alcohol. This means that 60% of the liquid is water. Choosing what water to use is especially important when you are cutting your spirits down to a more palatable percentage. I would recommend using bottled water when it comes to cutting your spirits. Some tap water can cause your whiskey to become cloudy. This however will not affect the taste of your whiskey. You may want to first test the water on a small glass before adding it to your entire batch.

Unlike corn or rye mash, malt mash is not fermented with the grain still in the mash. The grain in a malt mash is strained out and rinsed before fermentation, much the same way that beer is made.

Malt mash is made just lie an all-grain beer except there are no hops and no kettle boil. However, since there’s no kettle boil, sparging, a process usually employed when making beer (this is done by straining and rinsing the grain in hot water), runs the risk of over diluting the mash, so rinsing the grain must be handled carefully. One precaution would be to limit the over all amount of mash water that’s used in the entire mash cycle.

The following is a single infusion-mash method for making an all grain malt mash.

One consideration when it comes to making a malt whiskey mash is that a whiskey mash typically has an originating SG between 1.06 and 1.07. This is a little difficult to achieve with straight infusion mash with no kettle boil, so this recipe is formulated to yield a SG of 1.06 or a little higher, based of a modest mash extract efficiency of about 72%.

Mash extract efficiency is a measure of how well the brewing operation extracts the carbohydrates from the grain and renders them to the finished substrate for fermentation. Ideally, a brewing operation would extract 100% of the carbohydrates from the grain, but various inefficiencies in the process, such as rinsing the grain, result in some of them remaining in the spent grain.

Home operations tend to not be as efficient as commercial operations, so the modest mash-extract efficiency assumed for this recipe is 72%.

All grain whiskey ingredients:

25L tap water
2 tsp Gypsum
1 litter of backset if you have it. (backset it the liquid that is left in the still after your beer striping run)
14.5 lbs of crushed 2-row barley malt
1 package of whiskey yeast

Steps for making all grain whiskey mash:

Prepare 25L of mash water by thoroughly mixing 2-tsp of gypsum into the water and adjusting the pH to about 6.0 with acid or backset.

Place 17L of the mash water in a large pot on the stove, and turn the stove on high. Cover the pot, and let the water heat up to the conversion strike temperature of 160 F. Periodically, you will have to stir the water thoroughly and check the temperature as the water heats up until the strike temperature is reached.

When the water is at the strike temperature, turn off the heat, and stir in the 14.5 pounds of barley malt. The temperature should come to rest at about 150 F or higher. Stir the mash for about 5 minutes.

Cover the mash pot and leave it for 90 minutes for the starches to convert to sugar. It’s helpful to stir the mash every 15 minutes or so during this conversion rest. The temperature will start out around 150 F and will drop to about 140 F throughout the 90 minutes. This is just about right sing the ideal conversion temperature is about 145 F, which is about midway between starting and ending temperatures.

Toward the end of the conversion rest, place 4L of mash water in the smaller pot and heat it almost to boil. This will be used shortly after the conversion rest is complete.

Next the mash must be strained into a fermenter using a strainer of a straining bag. After this, return all the grain from the strainer of straining bag to the mash pot, and add the 4L of hot water from the smaller pot. Mix the grains thoroughly in the hot water, and strain it again into the fermenter. Return the grain to the mash pot again and repeat this rinsing process once more with another 4L of near boiling mash water.

Once the grain has been strained and rinsed into the fermenter, the mash should be chilled to yeast-pitching temperature which is around 75 degrees F.

You will want to avoid using more than 25L and water. The more water you use, the lower the SG will be. You do not want your SG to be below 1.060.

From this point on the mash can be fermented and distilled in the usual manner. Since the mash has already been strained it won’t require straining after fermentation, but it must be carefully siphoned off its yeast sediment before being transferred to the still.


All grain malt whiskey recipe

Malt whiskey is the whiskey style that scotch whiskey falls into. Basically, scotch is an all-grain malt whiskey made entirely of 2-row barley malt and water. Scotch whiskey is simply malt whiskey that is made in Scotland. Scotch whiskey generally has other elements contributing to its flavor, such as the smoky, peaty flavor that comes from barley malt that was kilned over a peat fire and water from a natural source that contains peat and heather characteristics that are imparted from the ground it flows from. However, Lowland scotches have very little of these characteristics, as do malt whiskies from parts of the world other than Scotland, and these malt whiskies are excellent in their own right.

Some scientists claim that the water used in on distilling has little to no effect on the taste. In my opinion these people have no idea what they are talking about. Most distillers and hobbyists alike agree that water does make a difference in flavor. Most of the liquor that is sold in stores is 40% alcohol. This means that 60% of the liquid is water. Choosing what water to use is especially important when you are cutting your spirits down to a more palatable percentage. I would recommend using bottled water when it comes to cutting your spirits. Some tap water can cause your whiskey to become cloudy. This however will not affect the taste of your whiskey. You may want to first test the water on a small glass before adding it to your entire batch.

Unlike corn or rye mash, malt mash is not fermented with the grain still in the mash. The grain in a malt mash is strained out and rinsed before fermentation, much the same way that beer is made.

Malt mash is made just lie an all-grain beer except there are no hops and no kettle boil. However, since there’s no kettle boil, sparging, a process usually employed when making beer (this is done by straining and rinsing the grain in hot water), runs the risk of over diluting the mash, so rinsing the grain must be handled carefully. One precaution would be to limit the over all amount of mash water that’s used in the entire mash cycle.

The following is a single infusion-mash method for making an all grain malt mash.

One consideration when it comes to making a malt whiskey mash is that a whiskey mash typically has an originating SG between 1.06 and 1.07. This is a little difficult to achieve with straight infusion mash with no kettle boil, so this recipe is formulated to yield a SG of 1.06 or a little higher, based of a modest mash extract efficiency of about 72%.

Mash extract efficiency is a measure of how well the brewing operation extracts the carbohydrates from the grain and renders them to the finished substrate for fermentation. Ideally, a brewing operation would extract 100% of the carbohydrates from the grain, but various inefficiencies in the process, such as rinsing the grain, result in some of them remaining in the spent grain.

Home operations tend to not be as efficient as commercial operations, so the modest mash-extract efficiency assumed for this recipe is 72%.

All grain whiskey ingredients:

25L tap water
2 tsp Gypsum
1 litter of backset if you have it. (backset it the liquid that is left in the still after your beer striping run)
14.5 lbs of crushed 2-row barley malt
1 package of whiskey yeast

Steps for making all grain whiskey mash:

Prepare 25L of mash water by thoroughly mixing 2-tsp of gypsum into the water and adjusting the pH to about 6.0 with acid or backset.

Place 17L of the mash water in a large pot on the stove, and turn the stove on high. Cover the pot, and let the water heat up to the conversion strike temperature of 160 F. Periodically, you will have to stir the water thoroughly and check the temperature as the water heats up until the strike temperature is reached.

When the water is at the strike temperature, turn off the heat, and stir in the 14.5 pounds of barley malt. The temperature should come to rest at about 150 F or higher. Stir the mash for about 5 minutes.

Cover the mash pot and leave it for 90 minutes for the starches to convert to sugar. It’s helpful to stir the mash every 15 minutes or so during this conversion rest. The temperature will start out around 150 F and will drop to about 140 F throughout the 90 minutes. This is just about right sing the ideal conversion temperature is about 145 F, which is about midway between starting and ending temperatures.

Toward the end of the conversion rest, place 4L of mash water in the smaller pot and heat it almost to boil. This will be used shortly after the conversion rest is complete.

Next the mash must be strained into a fermenter using a strainer of a straining bag. After this, return all the grain from the strainer of straining bag to the mash pot, and add the 4L of hot water from the smaller pot. Mix the grains thoroughly in the hot water, and strain it again into the fermenter. Return the grain to the mash pot again and repeat this rinsing process once more with another 4L of near boiling mash water.

Once the grain has been strained and rinsed into the fermenter, the mash should be chilled to yeast-pitching temperature which is around 75 degrees F.

You will want to avoid using more than 25L and water. The more water you use, the lower the SG will be. You do not want your SG to be below 1.060.

From this point on the mash can be fermented and distilled in the usual manner. Since the mash has already been strained it won’t require straining after fermentation, but it must be carefully siphoned off its yeast sediment before being transferred to the still.


All grain malt whiskey recipe

Malt whiskey is the whiskey style that scotch whiskey falls into. Basically, scotch is an all-grain malt whiskey made entirely of 2-row barley malt and water. Scotch whiskey is simply malt whiskey that is made in Scotland. Scotch whiskey generally has other elements contributing to its flavor, such as the smoky, peaty flavor that comes from barley malt that was kilned over a peat fire and water from a natural source that contains peat and heather characteristics that are imparted from the ground it flows from. However, Lowland scotches have very little of these characteristics, as do malt whiskies from parts of the world other than Scotland, and these malt whiskies are excellent in their own right.

Some scientists claim that the water used in on distilling has little to no effect on the taste. In my opinion these people have no idea what they are talking about. Most distillers and hobbyists alike agree that water does make a difference in flavor. Most of the liquor that is sold in stores is 40% alcohol. This means that 60% of the liquid is water. Choosing what water to use is especially important when you are cutting your spirits down to a more palatable percentage. I would recommend using bottled water when it comes to cutting your spirits. Some tap water can cause your whiskey to become cloudy. This however will not affect the taste of your whiskey. You may want to first test the water on a small glass before adding it to your entire batch.

Unlike corn or rye mash, malt mash is not fermented with the grain still in the mash. The grain in a malt mash is strained out and rinsed before fermentation, much the same way that beer is made.

Malt mash is made just lie an all-grain beer except there are no hops and no kettle boil. However, since there’s no kettle boil, sparging, a process usually employed when making beer (this is done by straining and rinsing the grain in hot water), runs the risk of over diluting the mash, so rinsing the grain must be handled carefully. One precaution would be to limit the over all amount of mash water that’s used in the entire mash cycle.

The following is a single infusion-mash method for making an all grain malt mash.

One consideration when it comes to making a malt whiskey mash is that a whiskey mash typically has an originating SG between 1.06 and 1.07. This is a little difficult to achieve with straight infusion mash with no kettle boil, so this recipe is formulated to yield a SG of 1.06 or a little higher, based of a modest mash extract efficiency of about 72%.

Mash extract efficiency is a measure of how well the brewing operation extracts the carbohydrates from the grain and renders them to the finished substrate for fermentation. Ideally, a brewing operation would extract 100% of the carbohydrates from the grain, but various inefficiencies in the process, such as rinsing the grain, result in some of them remaining in the spent grain.

Home operations tend to not be as efficient as commercial operations, so the modest mash-extract efficiency assumed for this recipe is 72%.

All grain whiskey ingredients:

25L tap water
2 tsp Gypsum
1 litter of backset if you have it. (backset it the liquid that is left in the still after your beer striping run)
14.5 lbs of crushed 2-row barley malt
1 package of whiskey yeast

Steps for making all grain whiskey mash:

Prepare 25L of mash water by thoroughly mixing 2-tsp of gypsum into the water and adjusting the pH to about 6.0 with acid or backset.

Place 17L of the mash water in a large pot on the stove, and turn the stove on high. Cover the pot, and let the water heat up to the conversion strike temperature of 160 F. Periodically, you will have to stir the water thoroughly and check the temperature as the water heats up until the strike temperature is reached.

When the water is at the strike temperature, turn off the heat, and stir in the 14.5 pounds of barley malt. The temperature should come to rest at about 150 F or higher. Stir the mash for about 5 minutes.

Cover the mash pot and leave it for 90 minutes for the starches to convert to sugar. It’s helpful to stir the mash every 15 minutes or so during this conversion rest. The temperature will start out around 150 F and will drop to about 140 F throughout the 90 minutes. This is just about right sing the ideal conversion temperature is about 145 F, which is about midway between starting and ending temperatures.

Toward the end of the conversion rest, place 4L of mash water in the smaller pot and heat it almost to boil. This will be used shortly after the conversion rest is complete.

Next the mash must be strained into a fermenter using a strainer of a straining bag. After this, return all the grain from the strainer of straining bag to the mash pot, and add the 4L of hot water from the smaller pot. Mix the grains thoroughly in the hot water, and strain it again into the fermenter. Return the grain to the mash pot again and repeat this rinsing process once more with another 4L of near boiling mash water.

Once the grain has been strained and rinsed into the fermenter, the mash should be chilled to yeast-pitching temperature which is around 75 degrees F.

You will want to avoid using more than 25L and water. The more water you use, the lower the SG will be. You do not want your SG to be below 1.060.

From this point on the mash can be fermented and distilled in the usual manner. Since the mash has already been strained it won’t require straining after fermentation, but it must be carefully siphoned off its yeast sediment before being transferred to the still.


All grain malt whiskey recipe

Malt whiskey is the whiskey style that scotch whiskey falls into. Basically, scotch is an all-grain malt whiskey made entirely of 2-row barley malt and water. Scotch whiskey is simply malt whiskey that is made in Scotland. Scotch whiskey generally has other elements contributing to its flavor, such as the smoky, peaty flavor that comes from barley malt that was kilned over a peat fire and water from a natural source that contains peat and heather characteristics that are imparted from the ground it flows from. However, Lowland scotches have very little of these characteristics, as do malt whiskies from parts of the world other than Scotland, and these malt whiskies are excellent in their own right.

Some scientists claim that the water used in on distilling has little to no effect on the taste. In my opinion these people have no idea what they are talking about. Most distillers and hobbyists alike agree that water does make a difference in flavor. Most of the liquor that is sold in stores is 40% alcohol. This means that 60% of the liquid is water. Choosing what water to use is especially important when you are cutting your spirits down to a more palatable percentage. I would recommend using bottled water when it comes to cutting your spirits. Some tap water can cause your whiskey to become cloudy. This however will not affect the taste of your whiskey. You may want to first test the water on a small glass before adding it to your entire batch.

Unlike corn or rye mash, malt mash is not fermented with the grain still in the mash. The grain in a malt mash is strained out and rinsed before fermentation, much the same way that beer is made.

Malt mash is made just lie an all-grain beer except there are no hops and no kettle boil. However, since there’s no kettle boil, sparging, a process usually employed when making beer (this is done by straining and rinsing the grain in hot water), runs the risk of over diluting the mash, so rinsing the grain must be handled carefully. One precaution would be to limit the over all amount of mash water that’s used in the entire mash cycle.

The following is a single infusion-mash method for making an all grain malt mash.

One consideration when it comes to making a malt whiskey mash is that a whiskey mash typically has an originating SG between 1.06 and 1.07. This is a little difficult to achieve with straight infusion mash with no kettle boil, so this recipe is formulated to yield a SG of 1.06 or a little higher, based of a modest mash extract efficiency of about 72%.

Mash extract efficiency is a measure of how well the brewing operation extracts the carbohydrates from the grain and renders them to the finished substrate for fermentation. Ideally, a brewing operation would extract 100% of the carbohydrates from the grain, but various inefficiencies in the process, such as rinsing the grain, result in some of them remaining in the spent grain.

Home operations tend to not be as efficient as commercial operations, so the modest mash-extract efficiency assumed for this recipe is 72%.

All grain whiskey ingredients:

25L tap water
2 tsp Gypsum
1 litter of backset if you have it. (backset it the liquid that is left in the still after your beer striping run)
14.5 lbs of crushed 2-row barley malt
1 package of whiskey yeast

Steps for making all grain whiskey mash:

Prepare 25L of mash water by thoroughly mixing 2-tsp of gypsum into the water and adjusting the pH to about 6.0 with acid or backset.

Place 17L of the mash water in a large pot on the stove, and turn the stove on high. Cover the pot, and let the water heat up to the conversion strike temperature of 160 F. Periodically, you will have to stir the water thoroughly and check the temperature as the water heats up until the strike temperature is reached.

When the water is at the strike temperature, turn off the heat, and stir in the 14.5 pounds of barley malt. The temperature should come to rest at about 150 F or higher. Stir the mash for about 5 minutes.

Cover the mash pot and leave it for 90 minutes for the starches to convert to sugar. It’s helpful to stir the mash every 15 minutes or so during this conversion rest. The temperature will start out around 150 F and will drop to about 140 F throughout the 90 minutes. This is just about right sing the ideal conversion temperature is about 145 F, which is about midway between starting and ending temperatures.

Toward the end of the conversion rest, place 4L of mash water in the smaller pot and heat it almost to boil. This will be used shortly after the conversion rest is complete.

Next the mash must be strained into a fermenter using a strainer of a straining bag. After this, return all the grain from the strainer of straining bag to the mash pot, and add the 4L of hot water from the smaller pot. Mix the grains thoroughly in the hot water, and strain it again into the fermenter. Return the grain to the mash pot again and repeat this rinsing process once more with another 4L of near boiling mash water.

Once the grain has been strained and rinsed into the fermenter, the mash should be chilled to yeast-pitching temperature which is around 75 degrees F.

You will want to avoid using more than 25L and water. The more water you use, the lower the SG will be. You do not want your SG to be below 1.060.

From this point on the mash can be fermented and distilled in the usual manner. Since the mash has already been strained it won’t require straining after fermentation, but it must be carefully siphoned off its yeast sediment before being transferred to the still.