Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

200 personnes malades après une épidémie massive de norovirus lors d'un événement avec traiteur à Seattle

200 personnes malades après une épidémie massive de norovirus lors d'un événement avec traiteur à Seattle


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

On rapporte que 200 personnes ont été malades et deux ont été hospitalisées après un événement majeur avec traiteur dans un gratte-ciel de Seattle la semaine dernière

Wikimedia Commons

Plus d'un tiers du groupe a été écoeuré par une épidémie de norovirus.

Quelques semaines seulement après la disparition du scandale massif de Chipotle E. coli, une autre épidémie d'intoxication alimentaire à grande échelle a été signalée. Au moins 200 personnes ont été malades et deux ont été hospitalisées après un événement majeur avec traiteur qui s'est déroulé à Seattle la semaine dernière et qui a entraîné la propagation d'une bactérie à norovirus.

Environ 600 personnes avaient assisté à l'événement le 1er décembre à la cafétéria du Russel Investments Center. L'événement a été organisé par Bon Appetit Management Co.

"La source de cette maladie reste incertaine, et nous sommes aussi impatients que quiconque d'apprendre précisément comment et quand elle a commencé", a déclaré la société de restauration dans un communiqué. "Nous avons travaillé avec nos experts en sécurité alimentaire pour désinfecter les surfaces de notre établissement. et ont pris toutes les autres mesures nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire. »

Le norovirus est une maladie d'origine alimentaire qui entraîne des douleurs à l'estomac, des nausées et de la diarrhée, selon le CDC. Le norovirus est la cause la plus fréquente d'épidémies d'intoxication alimentaire en Amérique, causant environ 19 à 21 millions de maladies et 570 à 800 décès par an.


E. coli dans le nord-ouest marque la 3e épidémie de Chipotle cette année

1 sur 5 Chipotle a fermé 43 de ses restaurants, dont celui de Seattle, par mesure de précaution lundi après qu'une épidémie d'E. coli a rendu malade près de deux douzaines de personnes. Elaine Thompson/STF Voir plus Voir moins

2 sur 5 Un piéton passe devant un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

3 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, Oregon indique « fermé temporairement en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée aux restaurants Chipotle à Washington L'État et l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

4 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, dans l'Oregon, indique que l'emplacement est « temporairement fermé en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée à Les restaurants Chipotle de l'État de Washington et de l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

5 sur 5 La signalisation est suspendue à un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

SEATTLE – Chipotle a fermé 43 de ses sites du nord-ouest du Pacifique après que la troisième maladie d'origine alimentaire de la chaîne cette année ait rendu malade environ deux douzaines de personnes – ce qui a incité une entreprise qui vante son utilisation d'ingrédients frais et de produits fermiers à examiner de plus près.

Des cas de maladie bactérienne ont été attribués à six des restaurants mexicains décontractés, mais la société a volontairement fermé tous ses sites à Washington et dans la région de Portland, en Oregon, par mesure de précaution alors que l'enquête se poursuit.

Trois personnes dans la région de Portland et 19 personnes dans l'ouest de Washington sont tombées malades avec E. coli vendredi. Dix-sept d'entre eux avaient mangé dans un restaurant Chipotle au cours des dernières semaines. Huit personnes ont été hospitalisées, mais aucun décès n'a été signalé.

Une douzaine de personnes supplémentaires ont été testées pour E. coli lundi dans l'État de Washington, et les responsables de la santé recherchaient agressivement davantage de cas, a déclaré le Dr Scott Lindquist, épidémiologiste d'État pour les maladies transmissibles au Département de la santé de l'État de Washington.

Lindquist ne s'attend pas à ce que le nombre de personnes malades augmente considérablement, et il a déclaré qu'ils ne sont pas encore convaincus que l'épidémie se limite aux personnes qui ont mangé dans les restaurants Chipotle au cours des dernières semaines.

Les personnes malades lors de l'éclosion d'E. coli étaient âgées de 11 à 61 ans. Lindquist ne disposait d'aucune information détaillée sur leur état de santé.

Chipotle a fait face à d'autres épidémies d'origine alimentaire récentes. Une épidémie de salmonelle liée aux tomates a rendu malades des dizaines de personnes au Minnesota à partir du mois d'août, selon les responsables de la santé de l'État. En Californie, des agents de santé ont déclaré que le norovirus avait rendu malade près de 100 clients et employés d'un restaurant Chipotle à Simi Valley à la mi-août.

"Avoir trois problèmes en quelques mois signifie que Chipotle ne prête pas attention à la sécurité alimentaire comme il le devrait", a déclaré Bill Marler, un avocat spécialisé dans la sécurité alimentaire qui a bâti sa réputation avec l'épidémie d'E. coli de 1993 dans les restaurants Jack in the Box de Seattle. .

Le dénominateur commun dans la plupart des épidémies de maladies d'origine alimentaire est une mauvaise sécurité alimentaire, a déclaré Marler.

Les gens ne devraient pas supposer qu'une entreprise qui se concentre sur les ingrédients locaux et frais - comme Chipotle - sera à l'abri des problèmes de sécurité alimentaire, a-t-il déclaré. "Les gens ne devraient pas avoir un faux sentiment de sécurité que local signifie plus sûr", a déclaré Marler.

Les responsables de la santé pensent que la contamination à Chipotle est liée à un produit alimentaire frais tel que la laitue ou d'autres produits.

L'épidémie ne sera probablement pas attribuée à un seul individu malade ou à un cas de contamination croisée des aliments, car les cas sont liés à divers restaurants, a déclaré Marisa D'Angeli, épidémiologiste médicale au Département de la santé de l'État de Washington.

La société n'envisage pas de fermer d'autres restaurants dans d'autres États car il n'y a aucune preuve d'un lien avec d'autres endroits, a déclaré le porte-parole de la société, Chris Arnold.

Seuls six restaurants de Washington et de l'Oregon ont été liés à l'épidémie.

Bien que les restaurants fermés ne représentent que 2% des 1 931 emplacements de l'entreprise, chaque restaurant génère environ 2,5 millions de dollars de revenus par an en moyenne, selon Chipotle.


E. coli dans le nord-ouest marque la 3e épidémie de Chipotle cette année

1 sur 5 Chipotle a fermé 43 de ses restaurants, dont celui de Seattle, par mesure de précaution lundi après qu'une épidémie d'E. coli a rendu malade près de deux douzaines de personnes. Elaine Thompson/STF Voir plus Voir moins

2 sur 5 Un piéton passe devant un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

3 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, Oregon indique « fermé temporairement en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée aux restaurants Chipotle à Washington L'État et l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

4 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, Oregon, indique que l'emplacement est « temporairement fermé en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée à Les restaurants Chipotle de l'État de Washington et de l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

5 sur 5 La signalisation est suspendue à un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux états a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

SEATTLE – Chipotle a fermé 43 de ses sites du nord-ouest du Pacifique après que la troisième maladie d'origine alimentaire de la chaîne ait rendu malade environ deux douzaines de personnes – ce qui a incité une entreprise qui vante son utilisation d'ingrédients frais et de produits fermiers à examiner de plus près.

Des cas de maladie bactérienne ont été attribués à six des restaurants mexicains décontractés, mais la société a volontairement fermé tous ses sites à Washington et dans la région de Portland, en Oregon, par mesure de précaution alors que l'enquête se poursuit.

Trois personnes dans la région de Portland et 19 personnes dans l'ouest de Washington sont tombées malades avec E. coli vendredi. Dix-sept d'entre eux avaient mangé dans un restaurant Chipotle au cours des dernières semaines. Huit personnes ont été hospitalisées, mais aucun décès n'a été signalé.

Une douzaine de personnes supplémentaires ont été testées pour E. coli lundi dans l'État de Washington, et les responsables de la santé recherchaient agressivement d'autres cas, a déclaré le Dr Scott Lindquist, épidémiologiste d'État pour les maladies transmissibles au Département de la santé de l'État de Washington.

Lindquist ne s'attend pas à ce que le nombre de personnes malades augmente considérablement, et il a déclaré qu'ils ne sont pas encore convaincus que l'épidémie se limite aux personnes qui ont mangé dans les restaurants Chipotle au cours des dernières semaines.

Les personnes malades lors de l'éclosion d'E. coli étaient âgées de 11 à 61 ans. Lindquist ne disposait d'aucune information détaillée sur leur état de santé.

Chipotle a fait face à d'autres épidémies d'origine alimentaire récentes. Une épidémie de salmonelle liée aux tomates a rendu malades des dizaines de personnes au Minnesota à partir du mois d'août, selon les responsables de la santé de l'État. En Californie, des agents de santé ont déclaré que le norovirus avait rendu malade près de 100 clients et employés d'un restaurant Chipotle à Simi Valley à la mi-août.

"Avoir trois problèmes en quelques mois signifie que Chipotle ne prête pas attention à la sécurité alimentaire comme il le devrait", a déclaré Bill Marler, un avocat spécialisé dans la sécurité alimentaire qui a bâti sa réputation avec l'épidémie d'E. coli de 1993 dans les restaurants Jack in the Box de Seattle. .

Le dénominateur commun dans la plupart des épidémies de maladies d'origine alimentaire est une mauvaise sécurité alimentaire, a déclaré Marler.

Les gens ne devraient pas supposer qu'une entreprise qui se concentre sur les ingrédients locaux et frais - comme Chipotle - sera à l'abri des problèmes de sécurité alimentaire, a-t-il déclaré. "Les gens ne devraient pas avoir un faux sentiment de sécurité que local signifie plus sûr", a déclaré Marler.

Les responsables de la santé pensent que la contamination à Chipotle est liée à un produit alimentaire frais tel que la laitue ou d'autres produits.

L'épidémie ne sera probablement pas attribuée à un seul individu malade ou à un cas de contamination croisée des aliments, car les cas sont liés à divers restaurants, a déclaré Marisa D'Angeli, épidémiologiste médicale au Département de la santé de l'État de Washington.

La société n'envisage pas de fermer d'autres restaurants dans d'autres États, car il n'y a aucune preuve d'un lien avec d'autres endroits, a déclaré le porte-parole de la société, Chris Arnold.

Seuls six restaurants de Washington et de l'Oregon ont été liés à l'épidémie.

Bien que les restaurants fermés ne représentent que 2% des 1 931 emplacements de l'entreprise, chaque restaurant génère environ 2,5 millions de dollars de revenus par an en moyenne, selon Chipotle.


E. coli dans le nord-ouest marque la 3e épidémie de Chipotle cette année

1 sur 5 Chipotle a fermé 43 de ses restaurants, dont celui de Seattle, par mesure de précaution lundi après qu'une épidémie d'E. coli a rendu malade près de deux douzaines de personnes. Elaine Thompson/STF Voir plus Voir moins

2 sur 5 Un piéton passe devant un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

3 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, dans l'Oregon, indique "fermé temporairement en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement", le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée aux restaurants Chipotle à Washington L'État et l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

4 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, dans l'Oregon, indique que l'emplacement est « temporairement fermé en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée à Les restaurants Chipotle de l'État de Washington et de l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

5 sur 5 La signalisation est suspendue à un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

SEATTLE – Chipotle a fermé 43 de ses sites du nord-ouest du Pacifique après que la troisième maladie d'origine alimentaire de la chaîne cette année ait rendu malade environ deux douzaines de personnes – ce qui a incité une entreprise qui revendique son utilisation d'ingrédients frais et de produits agricoles.

Des cas de maladie bactérienne ont été attribués à six des restaurants mexicains décontractés, mais la société a volontairement fermé tous ses sites à Washington et dans la région de Portland, en Oregon, par mesure de précaution alors que l'enquête se poursuit.

Trois personnes dans la région de Portland et 19 personnes dans l'ouest de Washington sont tombées malades avec E. coli vendredi. Dix-sept d'entre eux avaient mangé dans un restaurant Chipotle au cours des dernières semaines. Huit personnes ont été hospitalisées, mais aucun décès n'a été signalé.

Une douzaine de personnes supplémentaires ont été testées pour E. coli lundi dans l'État de Washington, et les responsables de la santé recherchaient agressivement davantage de cas, a déclaré le Dr Scott Lindquist, épidémiologiste de l'État pour les maladies transmissibles au Département de la santé de l'État de Washington.

Lindquist ne s'attend pas à ce que le nombre de personnes malades augmente considérablement, et il a déclaré qu'ils ne sont pas encore convaincus que l'épidémie se limite aux personnes qui ont mangé dans les restaurants Chipotle au cours des dernières semaines.

Les personnes malades lors de l'éclosion d'E. coli étaient âgées de 11 à 61 ans. Lindquist ne disposait d'aucune information détaillée sur leur état de santé.

Chipotle a fait face à d'autres épidémies d'origine alimentaire récentes. Une épidémie de salmonelle liée aux tomates a rendu malades des dizaines de personnes au Minnesota à partir du mois d'août, selon les responsables de la santé de l'État. En Californie, des agents de santé ont déclaré que le norovirus avait rendu malade près de 100 clients et employés d'un restaurant Chipotle à Simi Valley à la mi-août.

"Avoir trois problèmes en quelques mois signifie que Chipotle ne prête pas attention à la sécurité alimentaire comme il le devrait", a déclaré Bill Marler, un avocat spécialisé dans la sécurité alimentaire qui a bâti sa réputation avec l'épidémie d'E. coli de 1993 dans les restaurants Jack in the Box de Seattle. .

Le dénominateur commun de la plupart des épidémies de maladies d'origine alimentaire est une mauvaise sécurité alimentaire, a déclaré Marler.

Les gens ne devraient pas supposer qu'une entreprise qui se concentre sur les ingrédients locaux et frais - comme Chipotle - sera à l'abri des problèmes de sécurité alimentaire, a-t-il déclaré. "Les gens ne devraient pas avoir un faux sentiment de sécurité que local signifie plus sûr", a déclaré Marler.

Les responsables de la santé pensent que la contamination à Chipotle est liée à un produit alimentaire frais tel que la laitue ou d'autres produits.

L'épidémie ne sera probablement pas attribuée à un seul individu malade ou à un cas de contamination croisée des aliments, car les cas sont liés à divers restaurants, a déclaré Marisa D'Angeli, épidémiologiste médicale au Département de la santé de l'État de Washington.

La société n'envisage pas de fermer d'autres restaurants dans d'autres États car il n'y a aucune preuve d'un lien avec d'autres endroits, a déclaré le porte-parole de la société, Chris Arnold.

Seuls six restaurants de Washington et de l'Oregon ont été liés à l'épidémie.

Bien que les restaurants fermés ne représentent que 2% des 1 931 emplacements de l'entreprise, chaque restaurant génère environ 2,5 millions de dollars de revenus par an en moyenne, selon Chipotle.


E. coli dans le nord-ouest marque la 3e épidémie de Chipotle cette année

1 sur 5 Chipotle a fermé 43 de ses restaurants, dont celui de Seattle, par mesure de précaution lundi après qu'une épidémie d'E. coli a rendu malade près de deux douzaines de personnes. Elaine Thompson/STF Voir plus Voir moins

2 sur 5 Un piéton passe devant un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

3 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, Oregon indique « fermé temporairement en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée aux restaurants Chipotle à Washington L'État et l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

4 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, dans l'Oregon, indique que l'emplacement est « temporairement fermé en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée à Les restaurants Chipotle de l'État de Washington et de l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

5 sur 5 La signalisation est suspendue à un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

SEATTLE – Chipotle a fermé 43 de ses sites du nord-ouest du Pacifique après que la troisième maladie d'origine alimentaire de la chaîne ait rendu malade environ deux douzaines de personnes – ce qui a incité une entreprise qui vante son utilisation d'ingrédients frais et de produits fermiers à examiner de plus près.

Des cas de maladie bactérienne ont été attribués à six des restaurants mexicains décontractés, mais la société a volontairement fermé tous ses sites à Washington et dans la région de Portland, en Oregon, par mesure de précaution alors que l'enquête se poursuit.

Trois personnes dans la région de Portland et 19 personnes dans l'ouest de Washington sont tombées malades avec E. coli vendredi. Dix-sept d'entre eux avaient mangé dans un restaurant Chipotle au cours des dernières semaines. Huit personnes ont été hospitalisées, mais aucun décès n'a été signalé.

Une douzaine de personnes supplémentaires ont été testées pour E. coli lundi dans l'État de Washington, et les responsables de la santé recherchaient agressivement davantage de cas, a déclaré le Dr Scott Lindquist, épidémiologiste d'État pour les maladies transmissibles au Département de la santé de l'État de Washington.

Lindquist ne s'attend pas à ce que le nombre de personnes malades augmente considérablement, et il a déclaré qu'ils ne sont pas encore convaincus que l'épidémie se limite aux personnes qui ont mangé dans les restaurants Chipotle au cours des dernières semaines.

Les personnes malades lors de l'éclosion d'E. coli étaient âgées de 11 à 61 ans. Lindquist ne disposait d'aucune information détaillée sur leur état de santé.

Chipotle a fait face à d'autres épidémies d'origine alimentaire récentes. Une épidémie de salmonelle liée aux tomates a rendu malades des dizaines de personnes au Minnesota à partir du mois d'août, selon les responsables de la santé de l'État. En Californie, des agents de santé ont déclaré que le norovirus avait rendu malade près de 100 clients et employés d'un restaurant Chipotle à Simi Valley à la mi-août.

"Avoir trois problèmes en quelques mois signifie que Chipotle ne prête pas attention à la sécurité alimentaire comme il le devrait", a déclaré Bill Marler, un avocat spécialisé dans la sécurité alimentaire qui a bâti sa réputation avec l'épidémie d'E. coli de 1993 dans les restaurants Jack in the Box de Seattle. .

Le dénominateur commun dans la plupart des épidémies de maladies d'origine alimentaire est une mauvaise sécurité alimentaire, a déclaré Marler.

Les gens ne devraient pas supposer qu'une entreprise qui se concentre sur les ingrédients locaux et frais - comme Chipotle - sera à l'abri des problèmes de sécurité alimentaire, a-t-il déclaré. "Les gens ne devraient pas avoir un faux sentiment de sécurité que local signifie plus sûr", a déclaré Marler.

Les responsables de la santé pensent que la contamination à Chipotle est liée à un produit alimentaire frais tel que la laitue ou d'autres produits.

L'épidémie ne sera probablement pas attribuée à un seul individu malade ou à un cas de contamination croisée des aliments, car les cas sont liés à divers restaurants, a déclaré Marisa D'Angeli, épidémiologiste médicale au Département de la santé de l'État de Washington.

La société n'envisage pas de fermer d'autres restaurants dans d'autres États car il n'y a aucune preuve d'un lien avec d'autres endroits, a déclaré le porte-parole de la société, Chris Arnold.

Seuls six restaurants de Washington et de l'Oregon ont été liés à l'épidémie.

Bien que les restaurants fermés ne représentent que 2% des 1 931 emplacements de l'entreprise, chaque restaurant génère environ 2,5 millions de dollars de revenus par an en moyenne, selon Chipotle.


E. coli dans le nord-ouest marque la 3e épidémie de Chipotle cette année

1 sur 5 Chipotle a fermé 43 de ses restaurants, dont celui de Seattle, par mesure de précaution lundi après qu'une épidémie d'E. coli a rendu malade près de deux douzaines de personnes. Elaine Thompson/STF Voir plus Voir moins

2 sur 5 Un piéton passe devant un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

3 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, dans l'Oregon, indique "fermé temporairement en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement", le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée aux restaurants Chipotle à Washington L'État et l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

4 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, Oregon, indique que l'emplacement est « temporairement fermé en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée à Les restaurants Chipotle de l'État de Washington et de l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

5 sur 5 La signalisation est suspendue à un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux états a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

SEATTLE – Chipotle a fermé 43 de ses sites du nord-ouest du Pacifique après que la troisième maladie d'origine alimentaire de la chaîne cette année ait rendu malade environ deux douzaines de personnes – ce qui a incité une entreprise qui vante son utilisation d'ingrédients frais et de produits fermiers à examiner de plus près.

Des cas de maladie bactérienne ont été attribués à six des restaurants mexicains décontractés, mais la société a volontairement fermé tous ses sites à Washington et dans la région de Portland, en Oregon, par mesure de précaution alors que l'enquête se poursuit.

Trois personnes dans la région de Portland et 19 personnes dans l'ouest de Washington sont tombées malades avec E. coli vendredi. Dix-sept d'entre eux avaient mangé dans un restaurant Chipotle au cours des dernières semaines. Huit personnes ont été hospitalisées, mais aucun décès n'a été signalé.

Une douzaine de personnes supplémentaires ont été testées pour E. coli lundi dans l'État de Washington, et les responsables de la santé recherchaient agressivement d'autres cas, a déclaré le Dr Scott Lindquist, épidémiologiste d'État pour les maladies transmissibles au Département de la santé de l'État de Washington.

Lindquist ne s'attend pas à ce que le nombre de personnes malades augmente considérablement, et il a déclaré qu'ils ne sont pas encore convaincus que l'épidémie se limite aux personnes qui ont mangé dans les restaurants Chipotle au cours des dernières semaines.

Les personnes malades lors de l'éclosion d'E. coli étaient âgées de 11 à 61 ans. Lindquist ne disposait d'aucune information détaillée sur leur état de santé.

Chipotle a fait face à d'autres épidémies d'origine alimentaire récentes. Une épidémie de salmonelle liée aux tomates a rendu malades des dizaines de personnes au Minnesota à partir du mois d'août, selon les responsables de la santé de l'État. En Californie, des agents de santé ont déclaré que le norovirus avait rendu malade près de 100 clients et employés d'un restaurant Chipotle à Simi Valley à la mi-août.

"Avoir trois problèmes en quelques mois signifie que Chipotle ne prête pas attention à la sécurité alimentaire comme il le devrait", a déclaré Bill Marler, un avocat spécialisé dans la sécurité alimentaire qui a bâti sa réputation avec l'épidémie d'E. coli de 1993 dans les restaurants Jack in the Box de Seattle. .

Le dénominateur commun dans la plupart des épidémies de maladies d'origine alimentaire est une mauvaise sécurité alimentaire, a déclaré Marler.

Les gens ne devraient pas supposer qu'une entreprise qui se concentre sur les ingrédients locaux et frais - comme Chipotle - sera à l'abri des problèmes de sécurité alimentaire, a-t-il déclaré. "Les gens ne devraient pas avoir un faux sentiment de sécurité que local signifie plus sûr", a déclaré Marler.

Les responsables de la santé pensent que la contamination à Chipotle est liée à un produit alimentaire frais tel que la laitue ou d'autres produits.

L'épidémie ne sera probablement pas attribuée à un seul individu malade ou à un cas de contamination croisée des aliments, car les cas sont liés à divers restaurants, a déclaré Marisa D'Angeli, épidémiologiste médicale au Département de la santé de l'État de Washington.

La société n'envisage pas de fermer d'autres restaurants dans d'autres États car il n'y a aucune preuve d'un lien avec d'autres endroits, a déclaré le porte-parole de la société, Chris Arnold.

Seuls six restaurants de Washington et de l'Oregon ont été liés à l'épidémie.

Bien que les restaurants fermés ne représentent que 2% des 1 931 emplacements de l'entreprise, chaque restaurant génère environ 2,5 millions de dollars de revenus par an en moyenne, selon Chipotle.


E. coli dans le nord-ouest marque la 3e épidémie de Chipotle cette année

1 sur 5 Chipotle a fermé 43 de ses restaurants, dont celui de Seattle, par mesure de précaution lundi après qu'une épidémie d'E. coli a rendu malade près de deux douzaines de personnes. Elaine Thompson/STF Voir plus Voir moins

2 sur 5 Un piéton passe devant un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

3 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, Oregon indique « fermé temporairement en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée aux restaurants Chipotle à Washington L'État et l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

4 sur 5 Un panneau affiché sur la porte d'un restaurant Chipotle à Portland, dans l'Oregon, indique que l'emplacement est « temporairement fermé en raison d'un problème de chaîne d'approvisionnement », le lundi 2 novembre 2015. Une épidémie d'E. coli liée à Les restaurants Chipotle de l'État de Washington et de l'Oregon ont rendu malade près de deux douzaines de personnes lors de la troisième épidémie de maladie d'origine alimentaire dans la chaîne populaire cette année. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

5 sur 5 La signalisation est suspendue à un restaurant Chipotle fermé à Portland, Oregon, le lundi 2 novembre 2015. Chipotle a volontairement fermé 43 de ses emplacements à Washington et dans la région de Portland par mesure de précaution après une épidémie d'E. coli liée à six de ses restaurants dans les deux États a rendu malade près de deux douzaines de personnes. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Voir plus Voir moins

SEATTLE – Chipotle a fermé 43 de ses sites du nord-ouest du Pacifique après que la troisième maladie d'origine alimentaire de la chaîne ait rendu malade environ deux douzaines de personnes – ce qui a incité une entreprise qui vante son utilisation d'ingrédients frais et de produits fermiers à examiner de plus près.

Des cas de maladie bactérienne ont été attribués à six des restaurants mexicains décontractés, mais la société a volontairement fermé tous ses sites à Washington et dans la région de Portland, en Oregon, par mesure de précaution alors que l'enquête se poursuit.

Trois personnes dans la région de Portland et 19 personnes dans l'ouest de Washington sont tombées malades avec E. coli vendredi. Dix-sept d'entre eux avaient mangé dans un restaurant Chipotle au cours des dernières semaines. Huit personnes ont été hospitalisées, mais aucun décès n'a été signalé.

Une douzaine de personnes supplémentaires ont été testées pour E. coli lundi dans l'État de Washington, et les responsables de la santé recherchaient agressivement davantage de cas, a déclaré le Dr Scott Lindquist, épidémiologiste d'État pour les maladies transmissibles au Département de la santé de l'État de Washington.

Lindquist ne s'attend pas à ce que le nombre de personnes malades augmente considérablement, et il a déclaré qu'ils ne sont pas encore convaincus que l'épidémie se limite aux personnes qui ont mangé dans les restaurants Chipotle au cours des dernières semaines.

Les personnes malades lors de l'éclosion d'E. coli étaient âgées de 11 à 61 ans. Lindquist ne disposait d'aucune information détaillée sur leur état de santé.

Chipotle a fait face à d'autres épidémies d'origine alimentaire récentes. Une épidémie de salmonelle liée aux tomates a rendu malades des dizaines de personnes au Minnesota à partir du mois d'août, selon les responsables de la santé de l'État. En Californie, des agents de santé ont déclaré que le norovirus avait rendu malade près de 100 clients et employés d'un restaurant Chipotle à Simi Valley à la mi-août.

"Avoir trois problèmes en quelques mois signifie que Chipotle ne prête pas attention à la sécurité alimentaire comme il le devrait", a déclaré Bill Marler, un avocat spécialisé dans la sécurité alimentaire qui a bâti sa réputation avec l'épidémie d'E. coli de 1993 dans les restaurants Jack in the Box de Seattle. .

Le dénominateur commun de la plupart des épidémies de maladies d'origine alimentaire est une mauvaise sécurité alimentaire, a déclaré Marler.

Les gens ne devraient pas supposer qu'une entreprise qui se concentre sur les ingrédients locaux et frais - comme Chipotle - sera à l'abri des problèmes de sécurité alimentaire, a-t-il déclaré. "People shouldn't have a false sense of security that local means safer," Marler said.

Health officials believe the contamination at Chipotle is related to a fresh food product such as lettuce or other produce.

The outbreak probably will not be traced to one sick individual or one instance of cross-contamination of food because the cases are connected with various restaurants, said Marisa D'Angeli, medical epidemiologist with the Washington State Department of Health.

The company is not planning to close any other restaurants in other states because there is no evidence of a link to other locations, company spokesman Chris Arnold said.

Only six restaurants in Washington and Oregon have been connected to the outbreak.

Although the shutdown restaurants represent just 2 percent of the company's 1,931 locations, each restaurant brings in about $2.5 million in revenue a year on average, according to Chipotle.


E. coli in Northwest marks Chipotle's 3rd outbreak this year

1 of 5 Chipotle closed 43 of its restaurants, including this one in Seattle, as a precaution Monday after an E. coli outbreak sickened nearly two dozen people.  Elaine Thompson/STF Show More Show Less

2 of 5 A pedestrian walks past a closed Chipotle restaurant in Portland, Ore., Monday, Nov. 2, 2015. Chipotle voluntarily closed down 43 of its locations in Washington and in the Portland area as a precaution after an E. coli outbreak linked to six of its restaurants in the two states has sickened nearly two dozen people. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

3 of 5 A sign posted on the door of a Chipotle restaurant in Portland, Ore. reads "temporarily closed due to a supply chain issue," on Monday, Nov. 2, 2015. An E. coli outbreak linked to Chipotle restaurants in Washington state and Oregon has sickened nearly two dozen people in the third outbreak of food borne illness at the popular chain this year. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

4 of 5 A sign posted on the door of a Chipotle restaurant in Portland, Ore. reads that the location is "temporarily closed due to a supply chain issue," on Monday, Nov. 2, 2015. An E. coli outbreak linked to Chipotle restaurants in Washington state and Oregon has sickened nearly two dozen people in the third outbreak of food borne illness at the popular chain this year. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

5 of 5 Signage hangs from a closed Chipotle restaurant in Portland, Ore., Monday, Nov. 2, 2015. Chipotle voluntarily closed down 43 of its locations in Washington and the Portland area as a precaution after an E. coli outbreak linked to six of its restaurants in the two states has sickened nearly two dozen people. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

SEATTLE - Chipotle closed 43 of its Pacific Northwest locations after the chain's third foodborne illness this year sickened about two dozen people - prompting renewed scrutiny of a company that touts its use of fresh ingredients and farm-sourced fare.

Cases of the bacterial illness were traced to six of the casual Mexican food restaurants, but the company voluntarily closed down all of its locations in Washington and the Portland, Ore., area as a precaution as an investigation continues.

Three people in the Portland area and 19 people in western Washington have gotten sick with E. coli as of Friday. Seventeen of them had eaten at a Chipotle restaurant during the past few weeks. Eight people have been hospitalized, but no deaths have been reported.

About a dozen more people were being tested for E. coli on Monday in Washington state, and health officials were aggressively searching for more cases, said Dr. Scott Lindquist, state epidemiologist for communicable diseases for the Washington State Department of Health.

Lindquist does not expect the number of sick people to increase dramatically, and he said they are not positive yet that the outbreak is limited to people who ate at Chipotle restaurants over the past few weeks.

Those sickened in the E. coli outbreak range in age from 11 to 61. Lindquist did not have any detailed information about their medical conditions.

Chipotle has faced other recent foodborne outbreaks. A salmonella outbreak linked to tomatoes sickened dozens of people in Minnesota beginning in August, according to state health officials. In California, health workers said norovirus sickened nearly 100 customers and employees at a Chipotle restaurant in Simi Valley in mid-August.

"Having three problems in a couple of months means that Chipotle is not paying attention to food safety like it should," said Bill Marler, a food safety lawyer who built his reputation with the 1993 E. coli outbreak at Seattle Jack in the Box restaurants.

The common denominator in most foodborne illness outbreaks is poor food safety, Marler said.

People should not assume a company that focuses on local and fresh ingredients - like Chipotle - is going to be immune from food safety issues, he said. "People shouldn't have a false sense of security that local means safer," Marler said.

Health officials believe the contamination at Chipotle is related to a fresh food product such as lettuce or other produce.

The outbreak probably will not be traced to one sick individual or one instance of cross-contamination of food because the cases are connected with various restaurants, said Marisa D'Angeli, medical epidemiologist with the Washington State Department of Health.

The company is not planning to close any other restaurants in other states because there is no evidence of a link to other locations, company spokesman Chris Arnold said.

Only six restaurants in Washington and Oregon have been connected to the outbreak.

Although the shutdown restaurants represent just 2 percent of the company's 1,931 locations, each restaurant brings in about $2.5 million in revenue a year on average, according to Chipotle.


E. coli in Northwest marks Chipotle's 3rd outbreak this year

1 of 5 Chipotle closed 43 of its restaurants, including this one in Seattle, as a precaution Monday after an E. coli outbreak sickened nearly two dozen people.  Elaine Thompson/STF Show More Show Less

2 of 5 A pedestrian walks past a closed Chipotle restaurant in Portland, Ore., Monday, Nov. 2, 2015. Chipotle voluntarily closed down 43 of its locations in Washington and in the Portland area as a precaution after an E. coli outbreak linked to six of its restaurants in the two states has sickened nearly two dozen people. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

3 of 5 A sign posted on the door of a Chipotle restaurant in Portland, Ore. reads "temporarily closed due to a supply chain issue," on Monday, Nov. 2, 2015. An E. coli outbreak linked to Chipotle restaurants in Washington state and Oregon has sickened nearly two dozen people in the third outbreak of food borne illness at the popular chain this year. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

4 of 5 A sign posted on the door of a Chipotle restaurant in Portland, Ore. reads that the location is "temporarily closed due to a supply chain issue," on Monday, Nov. 2, 2015. An E. coli outbreak linked to Chipotle restaurants in Washington state and Oregon has sickened nearly two dozen people in the third outbreak of food borne illness at the popular chain this year. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

5 of 5 Signage hangs from a closed Chipotle restaurant in Portland, Ore., Monday, Nov. 2, 2015. Chipotle voluntarily closed down 43 of its locations in Washington and the Portland area as a precaution after an E. coli outbreak linked to six of its restaurants in the two states has sickened nearly two dozen people. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

SEATTLE - Chipotle closed 43 of its Pacific Northwest locations after the chain's third foodborne illness this year sickened about two dozen people - prompting renewed scrutiny of a company that touts its use of fresh ingredients and farm-sourced fare.

Cases of the bacterial illness were traced to six of the casual Mexican food restaurants, but the company voluntarily closed down all of its locations in Washington and the Portland, Ore., area as a precaution as an investigation continues.

Three people in the Portland area and 19 people in western Washington have gotten sick with E. coli as of Friday. Seventeen of them had eaten at a Chipotle restaurant during the past few weeks. Eight people have been hospitalized, but no deaths have been reported.

About a dozen more people were being tested for E. coli on Monday in Washington state, and health officials were aggressively searching for more cases, said Dr. Scott Lindquist, state epidemiologist for communicable diseases for the Washington State Department of Health.

Lindquist does not expect the number of sick people to increase dramatically, and he said they are not positive yet that the outbreak is limited to people who ate at Chipotle restaurants over the past few weeks.

Those sickened in the E. coli outbreak range in age from 11 to 61. Lindquist did not have any detailed information about their medical conditions.

Chipotle has faced other recent foodborne outbreaks. A salmonella outbreak linked to tomatoes sickened dozens of people in Minnesota beginning in August, according to state health officials. In California, health workers said norovirus sickened nearly 100 customers and employees at a Chipotle restaurant in Simi Valley in mid-August.

"Having three problems in a couple of months means that Chipotle is not paying attention to food safety like it should," said Bill Marler, a food safety lawyer who built his reputation with the 1993 E. coli outbreak at Seattle Jack in the Box restaurants.

The common denominator in most foodborne illness outbreaks is poor food safety, Marler said.

People should not assume a company that focuses on local and fresh ingredients - like Chipotle - is going to be immune from food safety issues, he said. "People shouldn't have a false sense of security that local means safer," Marler said.

Health officials believe the contamination at Chipotle is related to a fresh food product such as lettuce or other produce.

The outbreak probably will not be traced to one sick individual or one instance of cross-contamination of food because the cases are connected with various restaurants, said Marisa D'Angeli, medical epidemiologist with the Washington State Department of Health.

The company is not planning to close any other restaurants in other states because there is no evidence of a link to other locations, company spokesman Chris Arnold said.

Only six restaurants in Washington and Oregon have been connected to the outbreak.

Although the shutdown restaurants represent just 2 percent of the company's 1,931 locations, each restaurant brings in about $2.5 million in revenue a year on average, according to Chipotle.


E. coli in Northwest marks Chipotle's 3rd outbreak this year

1 of 5 Chipotle closed 43 of its restaurants, including this one in Seattle, as a precaution Monday after an E. coli outbreak sickened nearly two dozen people.  Elaine Thompson/STF Show More Show Less

2 of 5 A pedestrian walks past a closed Chipotle restaurant in Portland, Ore., Monday, Nov. 2, 2015. Chipotle voluntarily closed down 43 of its locations in Washington and in the Portland area as a precaution after an E. coli outbreak linked to six of its restaurants in the two states has sickened nearly two dozen people. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

3 of 5 A sign posted on the door of a Chipotle restaurant in Portland, Ore. reads "temporarily closed due to a supply chain issue," on Monday, Nov. 2, 2015. An E. coli outbreak linked to Chipotle restaurants in Washington state and Oregon has sickened nearly two dozen people in the third outbreak of food borne illness at the popular chain this year. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

4 of 5 A sign posted on the door of a Chipotle restaurant in Portland, Ore. reads that the location is "temporarily closed due to a supply chain issue," on Monday, Nov. 2, 2015. An E. coli outbreak linked to Chipotle restaurants in Washington state and Oregon has sickened nearly two dozen people in the third outbreak of food borne illness at the popular chain this year. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

5 of 5 Signage hangs from a closed Chipotle restaurant in Portland, Ore., Monday, Nov. 2, 2015. Chipotle voluntarily closed down 43 of its locations in Washington and the Portland area as a precaution after an E. coli outbreak linked to six of its restaurants in the two states has sickened nearly two dozen people. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

SEATTLE - Chipotle closed 43 of its Pacific Northwest locations after the chain's third foodborne illness this year sickened about two dozen people - prompting renewed scrutiny of a company that touts its use of fresh ingredients and farm-sourced fare.

Cases of the bacterial illness were traced to six of the casual Mexican food restaurants, but the company voluntarily closed down all of its locations in Washington and the Portland, Ore., area as a precaution as an investigation continues.

Three people in the Portland area and 19 people in western Washington have gotten sick with E. coli as of Friday. Seventeen of them had eaten at a Chipotle restaurant during the past few weeks. Eight people have been hospitalized, but no deaths have been reported.

About a dozen more people were being tested for E. coli on Monday in Washington state, and health officials were aggressively searching for more cases, said Dr. Scott Lindquist, state epidemiologist for communicable diseases for the Washington State Department of Health.

Lindquist does not expect the number of sick people to increase dramatically, and he said they are not positive yet that the outbreak is limited to people who ate at Chipotle restaurants over the past few weeks.

Those sickened in the E. coli outbreak range in age from 11 to 61. Lindquist did not have any detailed information about their medical conditions.

Chipotle has faced other recent foodborne outbreaks. A salmonella outbreak linked to tomatoes sickened dozens of people in Minnesota beginning in August, according to state health officials. In California, health workers said norovirus sickened nearly 100 customers and employees at a Chipotle restaurant in Simi Valley in mid-August.

"Having three problems in a couple of months means that Chipotle is not paying attention to food safety like it should," said Bill Marler, a food safety lawyer who built his reputation with the 1993 E. coli outbreak at Seattle Jack in the Box restaurants.

The common denominator in most foodborne illness outbreaks is poor food safety, Marler said.

People should not assume a company that focuses on local and fresh ingredients - like Chipotle - is going to be immune from food safety issues, he said. "People shouldn't have a false sense of security that local means safer," Marler said.

Health officials believe the contamination at Chipotle is related to a fresh food product such as lettuce or other produce.

The outbreak probably will not be traced to one sick individual or one instance of cross-contamination of food because the cases are connected with various restaurants, said Marisa D'Angeli, medical epidemiologist with the Washington State Department of Health.

The company is not planning to close any other restaurants in other states because there is no evidence of a link to other locations, company spokesman Chris Arnold said.

Only six restaurants in Washington and Oregon have been connected to the outbreak.

Although the shutdown restaurants represent just 2 percent of the company's 1,931 locations, each restaurant brings in about $2.5 million in revenue a year on average, according to Chipotle.


E. coli in Northwest marks Chipotle's 3rd outbreak this year

1 of 5 Chipotle closed 43 of its restaurants, including this one in Seattle, as a precaution Monday after an E. coli outbreak sickened nearly two dozen people.  Elaine Thompson/STF Show More Show Less

2 of 5 A pedestrian walks past a closed Chipotle restaurant in Portland, Ore., Monday, Nov. 2, 2015. Chipotle voluntarily closed down 43 of its locations in Washington and in the Portland area as a precaution after an E. coli outbreak linked to six of its restaurants in the two states has sickened nearly two dozen people. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

3 of 5 A sign posted on the door of a Chipotle restaurant in Portland, Ore. reads "temporarily closed due to a supply chain issue," on Monday, Nov. 2, 2015. An E. coli outbreak linked to Chipotle restaurants in Washington state and Oregon has sickened nearly two dozen people in the third outbreak of food borne illness at the popular chain this year. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

4 of 5 A sign posted on the door of a Chipotle restaurant in Portland, Ore. reads that the location is "temporarily closed due to a supply chain issue," on Monday, Nov. 2, 2015. An E. coli outbreak linked to Chipotle restaurants in Washington state and Oregon has sickened nearly two dozen people in the third outbreak of food borne illness at the popular chain this year. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

5 of 5 Signage hangs from a closed Chipotle restaurant in Portland, Ore., Monday, Nov. 2, 2015. Chipotle voluntarily closed down 43 of its locations in Washington and the Portland area as a precaution after an E. coli outbreak linked to six of its restaurants in the two states has sickened nearly two dozen people. (AP Photo/Don Ryan) Don Ryan/STF Show More Show Less

SEATTLE - Chipotle closed 43 of its Pacific Northwest locations after the chain's third foodborne illness this year sickened about two dozen people - prompting renewed scrutiny of a company that touts its use of fresh ingredients and farm-sourced fare.

Cases of the bacterial illness were traced to six of the casual Mexican food restaurants, but the company voluntarily closed down all of its locations in Washington and the Portland, Ore., area as a precaution as an investigation continues.

Three people in the Portland area and 19 people in western Washington have gotten sick with E. coli as of Friday. Seventeen of them had eaten at a Chipotle restaurant during the past few weeks. Eight people have been hospitalized, but no deaths have been reported.

About a dozen more people were being tested for E. coli on Monday in Washington state, and health officials were aggressively searching for more cases, said Dr. Scott Lindquist, state epidemiologist for communicable diseases for the Washington State Department of Health.

Lindquist does not expect the number of sick people to increase dramatically, and he said they are not positive yet that the outbreak is limited to people who ate at Chipotle restaurants over the past few weeks.

Those sickened in the E. coli outbreak range in age from 11 to 61. Lindquist did not have any detailed information about their medical conditions.

Chipotle has faced other recent foodborne outbreaks. A salmonella outbreak linked to tomatoes sickened dozens of people in Minnesota beginning in August, according to state health officials. In California, health workers said norovirus sickened nearly 100 customers and employees at a Chipotle restaurant in Simi Valley in mid-August.

"Having three problems in a couple of months means that Chipotle is not paying attention to food safety like it should," said Bill Marler, a food safety lawyer who built his reputation with the 1993 E. coli outbreak at Seattle Jack in the Box restaurants.

The common denominator in most foodborne illness outbreaks is poor food safety, Marler said.

People should not assume a company that focuses on local and fresh ingredients - like Chipotle - is going to be immune from food safety issues, he said. "People shouldn't have a false sense of security that local means safer," Marler said.

Health officials believe the contamination at Chipotle is related to a fresh food product such as lettuce or other produce.

The outbreak probably will not be traced to one sick individual or one instance of cross-contamination of food because the cases are connected with various restaurants, said Marisa D'Angeli, medical epidemiologist with the Washington State Department of Health.

The company is not planning to close any other restaurants in other states because there is no evidence of a link to other locations, company spokesman Chris Arnold said.

Only six restaurants in Washington and Oregon have been connected to the outbreak.

Although the shutdown restaurants represent just 2 percent of the company's 1,931 locations, each restaurant brings in about $2.5 million in revenue a year on average, according to Chipotle.



Commentaires:

  1. Magnus

    L'enseignement à distance fonctionne-t-il du tout? est-il recruté ?

  2. Zair

    Merci pour cette information, mais j'ose ajouter des critiques, il me semble que l'auteur en a exagéré avec la présentation des faits, et l'article s'est avéré plutôt académique et sec.

  3. Harrell

    Je veux dire, vous autorisez l'erreur.

  4. Osbeorht

    Parlons, j'ai quelque chose à dire sur cette question.

  5. Kei

    Pas dans le cas présent.



Écrire un message